LOGO

Équipe de Recherche en Physique de l'Information Quantique

Le professeur Alexandre Blais récipiendaire de la médaille Herzberg 2011 Photo : Michel Caron

Prix de l’Association canadienne des physiciens et physiciennes

Le professeur Alexandre Blais récipiendaire de la médaille Herzberg 2011



2011-04-14
Pierre Masse
Alexandre Blais, professeur à la Faculté des sciences de l’Université de Sherbrooke, recevra la médaille Herzberg 2011 de l’Association canadienne des physiciens et physiciennes, pour ses contributions exceptionnelles au domaine du traitement de l’information quantique, et notamment au concept des qubits supraconducteurs fondé sur l’électrodynamique quantique des circuits. «Je suis honoré de recevoir cette médaille, témoigne le professeur Blais. Au fil des ans, j’ai eu la chance d’être entouré par de talentueux étudiants, postdoctorants et collaborateurs. Ce prix est une reconnaissance du travail acharné de ce groupe extraordinaire.»

Naissance d’un nouveau domaine en physique

Le nouveau champ passionnant de l’électrodynamique quantique en circuit représente une nouvelle plateforme pour l’informatique quantique, mais peut-être plus important encore, il représente une révolution dans le domaine de la mesure et du contrôle quantique et une nouvelle frontière pour l’optique quantique. Alexandre Blais a été premier auteur de l’article théorique qui a donné naissance à ce domaine et l’un des meneurs pour les architectures de calcul quantique. Depuis ce travail pionnier, l’électrodynamique quantique en circuit a déjà conduit à la première réalisation expérimentale d’algorithmes quantiques simples opérés par des ordinateurs quantiques prototypes à l’état solide. Le professeur Blais a continué sans interruption d’être un chef de file dans le développement des nouveautés dans ce domaine, en travaillant en étroite collaboration avec des groupes expérimentaux aux États-Unis, en Europe et au Japon. Il a établi que l’électrodynamique quantique en circuit permet d’atteindre des régimes de cavité électrodynamique quantique actuellement inexplorés en physique atomique, comme les régimes couplés ultra forts. Ses travaux les plus récents représentent une nouvelle approche des mesures possibles dans les circuits quantiques. Il réalise pour ce nouveau domaine ce que la théorie de la photodétection de Glauber et Mandel a été pour l’optique quantique il y a plusieurs décennies. Dans les deux cas, une pratique expérimentale réelle a contribué à une avancée significative théorique. Le professeur Blais recevra la médaille Herzberg 2011 lors du congrès de l’Association canadienne des physiciens et physiciennes, du 13 juin au 17 juin 2011 à l’Université Memorial de Terre-Neuve.

Source