LOGO

Équipe de Recherche en Physique de l'Information Quantique

Succès de l’école d’été canadienne en informatique quantique Photo : Johanne Cayouette

Bilan des organisateurs du Département de physique

Succès de l’école d’été canadienne en informatique quantique



2011-06-22
Pierre Masse
La 11e édition de l’école d’été canadienne en informatique quantique est un grand succès, selon les organisateurs de l’événement,  les professeurs Poulin, Blais, Pioro-Ladrière et Reulet du Département de physique de la Faculté des sciences. Plus de 90 personnes en provenance de 37 universités dans 21 pays ont participé à cette école du 6 au 15 juin au Centre de Villégiature Jouvence. Profitant de la quiétude d’un lac naturel, les étudiantes et étudiants à la maîtrise, au doctorat ou comme stagiaire postdoctoral ont pu profiter d’échanges de haut niveau avec douze conférenciers internationaux venus partager leur passion. « Le spectre couvert par ces douze sommités internationales est plutôt large, et le passage de la pure théorie aux détails expérimentaux a été rapide. Ce fut très exigent pour les étudiants», témoigne le professeur Poulin, organisateur principal de l’événement.   Cette école d’été, précédemment tenue à Calgary, Montréal, Toronto, Vancouver et Waterloo, est dans la lignée d’une tradition de formation de jeunes chercheurs en information quantique, un domaine dont l’évolution rapide rassemble les experts mondiaux dans différents domaines. De plus, les participants ont reçu trois crédits de niveau troisième cycle de l’Université de Sherbrooke qui peuvent être calculés dans le programme des étudiants gradués selon les règles de leurs universités d’appartenance.   « C’est la première fois, que de tels crédits étaient offerts, et ce, après un examen final plutôt difficile, explique le professeur Poulin. En conséquence, les étudiants ont pris leur travail d’apprentissage beaucoup plus au sérieux que dans d’autres écoles auxquelles j’ai participé, et en retireront davantage », croit-il. Chaque conférencier a dressé un portrait complet de son domaine d’expertises, passant des rudiments de base jusqu’aux plus récentes découvertes. « Ces présentations sont très motivantes pour les étudiants et il n’y pas de doutes que parmi eux se trouvent les futurs meneurs du domaine », anticipe l’organisateur principal.   Durant leur séjour, les participants ont également visité certains laboratoires de l’Université. « Pour nous ça a été une excellente façon de rencontrer des étudiants très talentueux. Tandis que pour certains participants férus de théorie, ils ont enfin pu voir comment sont fabriqués les dispositifs qu’ils traitent théoriquement », conclut le professeur Poulin. La prochaine édition de cette école d’été se tiendra à University of Waterloo en Ontario. Photo de groupe


Source