LOGO

Équipe de Recherche en Physique de l'Information Quantique

Concours des chaires d’excellence en recherche du Canada

L’Université de Sherbrooke veut propulser l’industrie de l’informatique et des communications



2009-04-28
Caroline Dubois
L’Université de Sherbrooke propose de révolutionner l’industrie de l’informatique et des communications par des recherches novatrices en traitement de l’information quantique. L’institution fait partie des 17 universités qui se sont qualifiées en vue d’obtenir une chaire d’excellence en recherche au Canada, une chaire de réputation internationale jumelée d’une subvention allant jusqu’à 10 M$. La science de l’information quantique est un nouveau domaine de recherche qui offre le potentiel de révolutionner les technologies de communication de l’information en exploitant des effets mécaniques quantiques. Les ordinateurs quantiques sont beaucoup plus puissants que les ordinateurs conventionnels pour certaines applications. Par exemple, les réseaux de communication quantiques offrent des possibilités inégalées par les technologies actuelles, telle une communication privée totalement sécuritaire. L’équipe responsable de mener ce projet à terme regroupera l’expertise de trois professeurs seniors de calibre mondial et de trois étoiles montantes à l’échelle internationale, tous épaulés par des chercheurs en physique, explique le vice-recteur à la recherche, le professeur Jacques Beauvais. « L’expérience reconnue en supraconductivité des professeurs Louis Taillefer  et André-Marie Tremblay offrira des perspectives inédites à nos nouvelles recrues de l’informatique quantique. Je suis convaincu qu’avec cette équipe gagnante, Sherbrooke sera bientôt à l’avant-garde dans ce domaine en pleine expansion. » Les universités retenues doivent maintenant soumettre la candidature de chercheurs de renommée mondiale dans le cadre de la dernière phase du concours. Déjà reconnue pour l’excellence de ses recherches en ce domaine, l’Université de Sherbrooke attirera au Canada un expert de classe internationale pour étudier les dispositifs à l’état solide, tels que les points quantiques, de même que les circuits électriques supraconducteurs qui sont les plus susceptibles de permettre la concrétisation de ces nouvelles technologies. Le montant global du financement investi place le Programme des chaires d’excellence en recherche du Canada parmi les programmes de subvention en recherche les plus estimés au monde, selon le ministre de l’Industrie, l’honorable Tony Clement. Le concours met en lumière des institutions qui établissent leur fondement sur l’excellence en recherche. Ce sont des universités de pointe, qui créent l’environnement et les conditions nécessaires afin que l’excellence rejaillisse, a-t-il souligné lors de la récente annonce nationale. 40 projets retenus en sciences et technologie Selon un processus de sélection hautement compétitif, les comités composés d’experts internationaux ont évalué un total de 135 projets. De ce nombre, 40 projets ont été sélectionnés, dont celui de Sherbrooke, selon les plus hautes normes d’excellence en recherche. Rappelons que le Programme des chaires d’excellence vise à financer jusqu’à 20 chaires qui, pendant une période de sept ans, recevront chacune une subvention pouvant atteindre 10 M$. Les projets gagnants seront dévoilés en 2010. Soutenir la recherche en attirant les meilleurs talents du monde Le Programme des chaires d’excellence en recherche du Canada aide les universités à recruter et à garder au pays les chercheurs les plus accomplis et les plus prometteurs du monde qui œuvrent dans des domaines de recherche prioritaires. Les secteurs ciblés incluent les sciences et les technologies de l’environnement, les ressources naturelles et l’énergie, les sciences et les technologies de la santé et les sciences de la vie connexes ainsi que les technologies de l’information et des communications.

Source